Météorite

Les trois type de météorites

LES MÉTÉORITES PIERREUSES
les chondrites et les achondrites

LES MÉTÉORITES MIXTES
les sidérolithes

LES MÉTÉORITES MéTALLIQUES
les sidérites et les pallasites

Le Muonionalusta

Voici les météorites avec lesquelles nous travaillons: les sidérites ou les cœurs de planète. Ces météorites à base de fer et d’autres matériaux sont des noyaux de petites planètes ou planétésimaux. Et parfois, elles tombent sur Terre. Notre premier travail sera de les trouver.

Parmi ces cœurs de planète qui un jour arrivent sur notre Terre, seul un très petit nombre à la particularité que nous recherchons.
Elle se caractérise par le fait de montrer, à l’œil nu, un réseau de bandes qu’on nomme les figures de Widmanstätten (ou de Thomson). Ces figures sont le résultat d’un très long refroidissement d’environ 1 degré par million d’années et elles n’existent pas sur Terre (ou du moins seulement à l’échelle microscopique). Les météorites avec cette structure si particulière sont extrêmement rares.

Widmanstätten

Le premier fragment de Muonionalusta a été trouvé en 1906 en Suède près du cercle polaire arctique par deux enfants qui jouaient. La météorite a été décrite pour la première fois en 1910. On l’a nommée «Muonionalusta» à cause de sa proximité avec la rivière Muonio.

Le Muonionalusta est probablement la météorite la plus ancienne connue de l’homme. On suppose qu’elle a chuté, il y a environ un million années. C’est une météorite de type sidérite, classée comme octahédrite de type IV A.
Son âge qui correspond à la formation du système solaire, environ 4,5 milliards d’années.
Ce cœur de planète est l’objet le plus ancien qui existe sur Terre.